DELIRIUM - Lauren Oliver

L’histoire :


Dans ce monde, l’amour est interdit … l’amour est une maladie … mortelle … au même titre que le cancer … on appelle ça le délirium. Heureusement ! Le gouvernement a trouvé un antidote que chaque adolescent doit se voir injecter à sa majorité. Le jour du Protocole est important pour tout le monde. C’est ce jour-là, que l’on décide, pour vous, en fonction d’un questionnaire, qui vous épouserez, quand, quel métier vous exercerez, où vous vivrez, combien d’enfant vous aurez … Tout votre vie est millimétrée …

C’est dans ce monde que vit Léna. Cette jeune fille va bientôt fêter ses 18 ans et, à son grand soulagement, va pouvoir enfin passer le protocole. Pourtant, tout ne va pas se passer comme prévu … une rencontre … un attentat … que se passe-t-il vraiment ? L’amour est-il vraiment ce que l’on pense ? Pourquoi ne peut-on pas sortir de la ville ? Que se cache-t-il derrière les clôtures ?



Un monde sans amour


L’un des meilleurs romans que j’ai eu le plaisir de lire !

Le synopsis peut faire un peu peur au début c’est vrai. Je ne veux pas dire par là que l’histoire n’est pas intéressante, bien au contraire mais c’est surtout le fait d’imaginer ce type de pratique dans la vraie vie. Imaginez ! A vos 18 ans, on vous injecte un sérum qui vous immunisera contre … l’amour ! Vous ne ressentirez plus aucun sentiment, vous ne pourrez plus exprimer aucune émotion : plus de joie, plus de larme, plus de peur … plus rien.

Alors oui, vu comme le présente le gouvernement, cela peut sembler paradisiaque pour les perfectionnistes maladifs mais nous savons très bien dans quel ennui nous vivrions dans ces conditions.

Malgré tout, l’auteure a su construire un monde autour de cela et lorsque l’on s’immerge au travers des lignes, on a la sensation de pouvoir en faire partie. Enfin, disons que l’on s’intègre dans l’histoire comme si nous avions la possibilité de rejoindre les personnages.

Forcément, lorsque l’on vous présente ce type d’histoire avec une héroïne qui ne semble pas avoir la possibilité (ou l’envie …) d’aller au bout du Protocole, on se dit que l’histoire est déjà tracée, on pense savoir ce qu’il va se passer.

Alors, je ne vais pas vous mentir, dans les grandes lignes oui, on se doute où l’auteure va nous mener. Mais là, où je trouve que l’histoire devient intéressante, c’est lorsque l’on découvre tout ce qui gravite autour.

Le comble de ce roman est de réussir à nous faire ressentir l’histoire du personnage au plus profond de nous-même. Je veux dire que j’ai moi-même stressé pour Léna, j’ai ris pour elle, j’ai espéré pour elle. Son histoire est prenante et on lit son aventure comme si on était en mesure de la guider, de lui dire quoi faire et où aller.




Le principe du livre est de nous faire découvrir un monde sans sentiment et pourtant quand on le lit, on est submergé par les émotions. C’est là, je trouve, une grande force de ce roman.




0 vue
  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube

©2019 by Maryjoce Amoris - Auteure. Proudly created with Wix.com